bien-être
63
0

Cigarette électronique : des bienfaits approuvés

La cigarette électronique a fait une entrée fracassante sur le marché en l’an 2000. Depuis, les scientifiques ont eu le temps de l’étudier encore et encore jusqu’à pouvoir confirmer aujourd’hui les nombreux bienfaits qu’elle procure, surtout sur le court terme. Quels sont ces bienfaits et comment en profiter ?

A quoi sert la cigarette électronique ?

La cigarette électronique est un appareil qui sert à produire de la vapeur aromatisée. Quel que soit le comparatif de la meilleure vapoteuse electronique que vous consultez, le principe général reste le même. Seuls la performance et le système de production de vapeur peuvent changer d’un modèle à un autre.

A quoi doit-elle son succès ?

Cela fait des années qu’on entend partout que la cigarette tue et cela a été prouvé. La clope est effectivement à l’origine de nombreux problèmes de santé tels que le cancer des poumons, les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires …

Avant l’apparition de la clope électronique, les campagnes anti-tabac se multipliaient ainsi que la fabrication de substituts jugés plus sains. C’est ainsi que les substituts nicotiniques tels que les patchs ou les gommes à mâcher ont vu le jour. Leurs effets furent toutefois limités et ils ne se montrent efficaces que dans certains cas.

C’est dans ce contexte que la cigarette électronique a fait son entrée. Dès ses débuts, elle s’est montrée prometteuse et de nombreux fumeurs ont réussi leur sevrage plus vite grâce à elle. Il lui a seulement fallu quelques années pour faire tomber la cigarette traditionnelle de son piédestal, car les ventes se sont multipliées à vitesse grand V avec, en parallèle, une chute brutale du nombre de fumeurs et de tiges de cigarettes vendues.

Pourquoi la cigarette électronique séduit-elle autant ?

Il y a bien sûr son côté geek et innovant, mais pas seulement. Si elle séduit autant c’est parce qu’elle ne génère pas les mêmes effets nocifs que la clope classique. En effet, il faut savoir que :

  • La cigarette électronique ne contient pas forcément du tabac :

Les e-liquides utilisés peuvent procurer la saveur du tabac, mais c’est parfois grâce à un arôme artificiel créé en laboratoire.

  • Les e-liquides ne contiennent pas toujours de la nicotine :

Il faut comprendre que chez les fumeurs, la principale source de dépendance c’est la nicotine. Cette dernière est issue des feuilles de tabac. Certains e-liquides en contiennent, mais c’est bien le seul extrait de tabac autorisé en matière de vapotage.

Sa présence dans les e-liquides ne semble pas très encourageant, car on craint une nouvelle forme de dépendance, mais on vous rassure : la dose de nicotine autorisée dans les liquides pour cigarettes électroniques est strictement limitée à 20 mg/ml. Il est ensuite conseillé à chaque vapoteur de trouver la dose adaptée à son niveau de dépendance pour éviter le surdosage. Notez que si le seuil maximal autorisé est de 20 mg/ml, le seuil minimal peut descendre jusqu’à 1 mg/ml, voire moins selon votre tolérance à la substance. Il faudra seulement savoir le calculer.

  • La cigarette électronique ne nécessite pas de combustion :

C’est un point essentiel à retenir et vous allez comprendre pourquoi. Le tabac, dans son état naturel, n’est pas aussi toxique que celui qu’on fume. C’est l’effet de la combustion qui le fait produire des particules fines, du goudron, du monoxyde de carbone … or, ce sont ces produits qui sont responsables des maladies meurtrières rattachées au tabagisme. Retenez que la température de combustion atteint les 800-900°C.

Du côté de la cigarette électronique, on n’a nullement besoin de combustion puisque l’appareil fonctionne grâce à une batterie. Cette dernière libère un courant électrique qui va réchauffer la résistance qui, à son tour, chauffe la mèche en coton imbibée d’e-liquide. L’évaporation survient alors et le vapoteur peut recueillir la vapeur au niveau du drip tip. La température de chauffe de l’e-cigarette se situe généralement en dessous de 300°C, ce qui est très loin des 800°C de la combustion. Voilà pourquoi elle ne dégage pas les produits toxiques présents dans la fumée de la cigarette.

A part tout cela, la grande variété d’arômes d’e-liquides a également de quoi séduire ainsi que la possibilité de fabriquer soi-même ses liquides en fonction de ses envies et de son budget.

Quelques conseils toutefois :

  • Maintenez-vous aux e-liquides sans nicotine si vous n’avez jamais fumé auparavant
  • Gardez une composition équilibrée entre VG (glycérine végétale) et PG (propylène glycol), car une teneur élevée en PG peut générer des effets secondaires gênants
  • Evitez de rajouter des huiles dans vos e-liquides, car leur évaporation peut produire des produits néfastes pour la santé.

Découvrez aussi ses bienfaits sur le court terme

More Similar Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Most Viewed Posts
Menu